Effets sur les femmes

Effects on Women

L’augmentation de la consommation de tabac parmi les femmes amène à un nombre croissant de cancers des poumons. (Une hausse de 5,5 % entre 1975 et 1993)

Fumer réduit la fertilité. Une étude a montré que seulement 5 % de femmes non-fumeuses ne concevaient pas dans les cinq années suivant leur arrêt de contraception. Ce pourcentage s’élève à 11 % pour les femmes qui fument régulièrement. Les femmes qui fument ont un risque plus élevé de dysménorrhée, de cancer de l’utérus, d’ostéoporose et elles entrent dans la ménopause deux ans plus tôt. Le fœtus est aussi exposé à de nombreux dangers et un avortement est plus fréquent. Le monoxyde de carbone et la nicotine peuvent entraîner une augmentation du rythme cardiaque et une naissance prématurée. Il y a aussi un risque de décès prénatal de bébés pesant à la naissance moins de 200 grammes. Les femmes fumeuses qui allaitent leur bébé transmettent de la nicotine à leur bébé. Les enfants de parents fumeurs encourent le risque d’attraper une bronchite, une pneumonie, une otite à cause du tabagisme passif. Ce risque est deux fois plus important au cours de la première année de vie. Le nombre d’attaques asthmatiques est aussi plus élevé. Les femmes qui fument et utilisent des moyens de contraception orale ont un risque plus élevé d’avoir une crise cardiaque, en particulier lorsqu’elles sont âgées de plus de 40 ans. Concernant la peau, on peut observer un vieillissement prématuré à cause de la dystrophie, une perte d’élasticité. Cela est provoqué par l’action de la nicotine lorsqu’elle est inhalée et les 4000 agents chimiques produits par la combustion de la cigarette.

Stephen Hecht, originaire de l’école de cancérologie de l’Université de Minnesota a prouvé que le NNK, un des agents les plus cancérigènes de la fumée de cigarette, est présent dans l’urine des nouveaux nés dont la mère continue de fumer pendant sa grossesse.