Effets sur la peau

Effects on Skin

Le mélanome (tumeur de la peau) n’est pas le seul dommage causé par les cigarettes sur la peau. Les fumeurs encourent d’autres risques très sérieux pour leur peau.

Les conséquences néfastes du tabac sur la peau ont été établies dès 1856.

Fumer est une cause de vieillissement prématuré de la peau, certitude identifiée par Ippen et Ippen en 1965. Ce phénomène a pu être observé sur 79 % de femmes fumeuses contre 19 % de femmes non fumeuses, suite à une étude « le visage du fumeur ».

En 1969, le docteur Harry Daniell a montré que les fumeurs âgés entre 40 et 49 ans avaient les mêmes rides que des non fumeurs de 20 ans plus âgés. Il a aussi révélé que l’exposition au soleil causait moins de dommages à la peau du visage que le fait de fumer. Ce constat a été dressé suite à l’analyse minutieuse du visage du fumeur. Ce dernier est marqué par des sillons et des rides, des lignes radiales autour des lèvres et des yeux.

Fenske et Smith ont mentionné d’autres transformations visibles causées par le tabac comme une décoloration des ongles de la main tenant la cigarette. Cela est tellement apparent que si une personne s’arrête de fumer, une ligne de démarcation se dessine sur les ongles colorés.

Si les 4000 composants toxiques de la fumée sont absorbés à l’intérieur du système, ils peuvent endommager le tissu épidermique et causer des bouleversements vasculaires.

Enfin, absorber la fumée conduit à une altération des fibres élastiques situées dans la partie la plus profonde de la peau. Cette modification est beaucoup plus importante que celle causée par le soleil.

Un autre dommage concernant exclusivement les fumeurs, appelé la tranchée de la bouche par les américains, est une sorte de gingivite qui se manifeste par une ulcération de la bouche accompagnée par une douleur, un saignement et une mauvaise haleine.